Le Château de Siculiana est un monument qui est lié à l’anonymat et à la riche architecture du Château. Construit sur la crête d’un promontoire rocheux, peut être le siège du dîner, dominé avec ses tours créneaux, une fois, le pays qui porte le même nom délicatement placé la vallée sur la mer Mediterranée.

L’origin du fort est Arabe. Il a été reconstruit par Federico Chiaramonte qui a lui donné la gloire.

En 1311, avec une grande pompe à l’êquipement, à été célebré dans le Château, le deuxième mariage de la fille de Federico, Costanza, et le noble gènois Brancaleone Doria, qui devient en 1335 gouverneur de la Sardeigne. Beacoup ont été les modalités de mariage entre noble qu’on à célebré dans le Château, encouragée par une ancienne croyance qui veut bèni par la Providence a concludes pactes sur la « fortesse de Siculiana ». Au milieu de place des armes à la fin du 300 a été fait une profonde cisterne encore intacte pour le stockage de l’eau de pluie, vital en cas de siège.

L’église de S. Lorenzo, située sur la partie sud du manoir est la plus ancienne du pays, à été construite au dix-septième siècle. Il à été le premier siege de culte du Saint Crucifix, qui est actuellement surveillé dans la Sanctuaire du pays qui port le même nom. La fortresse a été utilisé dans des èpoques différents à la prison. Le dernier baron de la Sicile approuvé par le décret royal a été Antonio Perez. Le baron agnello au début de nôtre siècle, il a demoli le « quatrième noble » l’aile de plus intérêt artistique du Château, pour construire une somptueuse résidence. Dans cette dèrniere a dormi, un invité du baron Francesco agnello, Giuseppe Tomasi di Lampedusa, un remarquable écrivain du 900. Ici ont dicent, qu’on a écrit les pages de son chef d’oeuvre « Il Gattopardo ».